samedi 16 décembre 2017

Savon au bleu de méthylène


 Ne voulant pas gâcher de la bonne huile, j'ai pris de l'huile de friture




 Filtrer l'huile de friture et positionner le saladier en verre ( jamais du metal ) dans un endroit ou les projections sont limitées, je le mets a l'intérieur de l'évier, j'ai pesé mon huile de colza , j'ai 1580 ml soit 1580 grammes , j'ai rajouté 590 grammes de lessive de soude a 30 %, j'ai versé la lessive de soude dans l'huile ( jamais le contraire c'est explosif ) , protégé les mains des projections ainsi que les yeux




Apres 5 min de mixage avec un mixer plongeant ( a n'utiliser que pour faire du savon et les autres ustensiles saladier, moule de même ) , j'obtiens une pate ou mayonnaise épaisse, il faut tourner le mixer toujours dans le même sens pour éviter de casser la pâte, plus l'huile de friture sera usagée plus la pate aura de la consistance


 J'ai ajouté une pointe de couteau de bleu de méthylène, comme la couleur bleue ne se voyait pas, j'en ai remis une pointe de couteau et là encore aucun résultat, puis une troisieme , ce n'est qu'au bout de la quatrième pointe de couteau que la teinte oups...................chocolat foncé est apparu, j'avoue a ce moment là avoir été déçue du résultat


J'ai versé la pâte dans un moule prévu pour cela et j'ai attendu le lendemain pour démouler, a ma grande surprise la couleur chocolat avait disparue et a la place j'ai obtenu un beau bleu foncé, un peu trop a mon gout d'ailleurs
Il me reste plus qu'a le couper en morceaux et le faire sécher pendant au moins un mois, ce savon va servir pour le lavage des mains et aussi pour tout ce qui est nettoyage comme la lessive du linge ou de la laine en toison , au bout d'un mois l'odeur d'huile de friture aura complétement disparu


Par contre au test de lavage, le savon mousse bien mais laisse un liquide bleu qui disparait qu rinçage

Un lien qui explique très bien l'usage du bleu de méthylène et ses propriétés antiseptiques : http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=49&t=4123

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le fil rouge